Facebook Instagram Twitter

L'orgue au cœur de la musique traditionnelle cubaine

L'instrument transformé en tradition par les agriculteurs cubains

Auteur:
Indira Rosell Brown
Date de publication / actualisation:
1 octobre 2023

L'orgue oriental est un instrument de musique ancien, particulièrement apprécié et popularisé par les familles de la région orientale de l'île. Il est l'un élément indispensable de la musique traditionnelle cubaine.

Reynaldo Ramírez Reyes “Ray”

Même les temps modernes, où la technologie a grandement fait évoluer l’industrie musicale, n’ont pas pu empêcher l’orgue oriental de continuer à faire partie du folklore cubain. Il n'est certes plus aussi populaire qu'au siècle dernier mais continue toujours d'animer des fêtes sur l'île, à la surprise des plus jeunes.

Dans les provinces cubaines comme Guantánamo, Holguín et Granma, on en savoure la musicalité généralement en l'écoutant la cadence du son, de la guaracha, du danzón et même au rythme de chansons internationales très populaires.

Órgano en Santiago de Cuba

L'orgue a été particulièrement bien accueilli dans la partie orientale de l'île, où plusieurs familles se consacrent depuis des décennies, à les réparer et à les maintenir accordés. Ces mêmes familles ont également créé de la musique spécialement pour lui. Grâce à ce travail qui a tant contribué à son enracinement dans la musique traditionnelle du pays, l'orgue oriental a été déclaré patrimoine culturel de la nation cubaine en 2017.

Un instrument venu des campagnes cubaines

Les chercheurs ne s'accordent pas sur la date exacte d'arrivée à Cuba du premier orgue. Ce qui est certain, c'est qu'il est venu de France et s'est rapidement enraciné dans le goût des Cubains. C'est dans l'est de Cuba qu'il est le plus populaire.

Reynaldo Ramírez Reyes “Ray”

La famille Borbolla, originaire de la ville de Manzanillo, introduit l'orgue manigueta dans la région. Il s'agit d'une sorte de grande boîte contenant des cylindres et des centaines de pointes qui, lorsqu'elles sont tournées par une manivelle, percent une énorme bande de carton où se trouvent les notes musicales de chaque morceau.

Dans les années 1930, les Borbollas commencèrent à introduire l'orgue oriental, comme il est populairement désigné, dans les célébrations publiques de Manzanillo. L'instrument devient alors incontournable dans les campagnes cubaines.

Une tradition familiale

L'adhésion fut si grande qu'en 1925, la famille Borbolla décida de s'allier avec la société française de fabrication d'orgues Limonaire Frère. Grâce à cette fraternité, les instruments, les pièces à réparer, ainsi que le répertoire des polkas et valses à la mode, ont continué à être importés.

Frères Limonaire (Francia 1905)

Cependant les Borbolla aspiraient à bien plus : Francisco, le père de famille, envoya deux de ses fils en France pour apprendre à jouer du piano et recevoir des cours auprès d'organistes français renommés. Durant leur absence, Francisco Borbolla réussit à construire l'Orquesta : le premier orgue de la famille Borbolla. Ainsi commença une tradition que d’autres familles de l’est de Cuba allaient imiter.

Carlo Borbolla (1902-1990)

La composition musicale était une autre des passions des Borbolla. Carlos, l'un de ses membres, a composé une série de chansons à interpréter à l'orgue oriental. Les sones, rumbas et danzones remplaçaient ainsi les valses et les polkas. C'est un répertoire de 54 pièces est créé. La création d'ensembles musicaux composés de l'orgue, de la tumbadora, du güiro et des pailas a également permis de populariser l'instrument. Ce format fut rapidement reproduit dans tout l'est du pays.

La famille Ajo et l'orgue orientale sur les plus grandes scènes

La famille Ajo est célèbre pour être celle de fabricants d'orgues ayant une grande importance dans la popularité de l'instrument. Cette famille n'avait aucune connaissance musicale académique et aucune connaissance en matière de construction d'orgue. Ils étaient cependant habités d'un énorme désir d'en maintenir la tradition. Il n'est donc pas surprenant que la famille Ajo soit devenue l'un des principaux constructeurs d'orgues de l'est de Cuba et ait acquis les connaissances nécessaires pour diriger un ensemble musical avec l'orgue comme protagoniste.

Hermanos Ajo

La famille ajo est à l'origine de l'ensemble musical connu sous le nom de « Organo de los Hermanos Ajo ». Il animait depuis plusieurs années les spectacles du cabaret Tropicana. L'orgue oriental est considéré comme l'un des plus anciens de Cuba et est monté sur les scènes européennes aux côtés du populaire orchestre cubain Los Van Van. Il a également animé plusieurs cérémonies officielles organisées pour la visite à Cuba des présidents d'autres pays.

Cubavisión Internacional

L'orgue oriental

La famille Ajo a à cœur de maintenir la tradition de l'orgue oriental. Actuellement, la jeune génération a incorporé à son répertoire des thèmes musicaux cubains et internationaux très populaires. C'est ainsi que se maintient la tradition de l'orgue oriental : un instrument que les paysans cubains se sont approprié, pour en faire l'un des éléments essentiels de la musique traditionnelle cubaine.


Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi