Facebook Instagram Twitter

Cayo Largo del Sur : sanctuaire des tortues marines

Un projet cubain pour la conservation des espèces et l'éducation environnementale

Auteur:
Indira Rosell Brown
Date de publication / actualisation:
17 septembre 2023

Le Centre de sauvetage des tortues marines situé dans la zone touristique de Cayo Largo del Sur contribue à la protection de ces espèces en voie de disparition et à la sensibilisation environnementale des personnes qui visitent le lieu.

Tortuga Boba

Lorsque le mois de mai commence, les tortues caouannes commencent à s'approcher des plages chaudes de Cayo Largo del Sur. La nuit, elles rampent lentement sur le sable, comme suffoquées par leurs carapaces brunes et cuirassées. Avec leurs nageoires, elles font des trous dans le sable pour pondre des dizaines d'œufs. Parfois, un parasol ou un transat leur barre la route, et, paresseuses comme elles sont, elles nichent près de l'obstacle, même si celui-ci est très proche de la mer. Et cela représente un grand danger pour la future progéniture.

"Centro de Rescate de Tortugas Marinas"

Ce sont ces danger, et de bien d'autres, que les collaborateurs du Sea Turtle Rescue Center de Cayo Largo del Sur, tentent de prévenir. Ils travaillent pour renforcer la préservation des tortues sur cet îlot situé à 135 km de l’île de la Jeunesse et à 1 heure en avion au sud de La Havane.

Un projet qui préserve deux espèces menacées

Le biologiste Gonzalo Nodarse, qui dirige ce centre de protection et d'élevage des tortues marines, affirme que : « c'est l'endroit de Cuba où se produit la plus grande nidification de cette espèce ».

Dans la zone touristique de Cayo Largo del Sur, la tortue verte et la caouanne – à Cuba on l’appelle caguama ou boba - toutes deux en voie d'extinction, nichent pendant la saison mai-septembre. Souvent, ce processus d'imbrication ne se termine pas bien.

Gonzalo y Leonardo

Les touristes qui nous rendent visite ne sont pas informés qu'il y a des nids de tortues devant les hôtels, et ce qu'ils font généralement, c'est piétiner ces nids. En compactant le sable on rend  difficile l'éclosion des tortues. L'une des fonctions de notre centre est de transférer les nids menacés vers la zone d'incubation, explique Nodarse.

Un autre risque pour la reproduction des tortues dans cette zone, ce sont les chats et les oiseaux marins qui peuvent dévorer leurs œufs. Mais le plus grand danger sont les transats et les parasols qui empêchent les tortues d’aller nicher dans des zones plus éloignées de la mer, et dans ce cas les œufs peuvent être imprégnés d'eau, provoquant la mort de l'embryon.

Le spécialiste explique que : « l'une des tâches effectuées par le centre de sauvetage des tortues est le transfert des nids en danger et leur replantation dans des zones d'incubation exemptes d'obstacles tels que racines, pierres et rochers ».

Les nids des tortues, généralement de la veille, sont déplacés dans des seaux en plastique dans la même position que le reptile les place, et ils sont protégés par du sable. Ensuite, au centre d'incubation, le sable est creusé comme le fait une tortue, et les oeufs sont placés à l'intérieur. « L'essentiel est de les mettre dans la même position qu’à l’origine », explique Nodarse.

Au Sea Turtle Rescue Center, les œufs incubent en moyenne jusqu'à 50 jours dans des conditions estivales. La zone d'incubation est une zone sablonneuse comme celle d'une plage.

Tortugas Bobas

Lorsque les tortues naissent, elles sont transférées dans des réservoirs, puis emmenées au lieu de nidification pour être relâchées. Le centre scientifique conserve le dernier nid né, les tortues nées dans celui-ci seront libérées avant l'âge de 2 ans.

Promouvoir le développement durable

L'observation de la nidification de la caouanne et de la tortue verte est devenue l'une des activités les plus attrayantes pour les personnes qui visitent Cayo Largo del Sur : elles s'enfouissent dans le sable en formant un lit et avec leurs nageoires postérieures elles ramassent le sable jusqu'à ce qu'elles obtiennent un trou dans lequel elles déposent leurs œufs. Elles recouvrent ensuite et camouflent en jetant du sable avec leurs nageoires. Lorsque la tortue termine ce processus, elle retourne à l'eau.

Tortugas Bobas

Le strict respect de la réglementation est de mise pour éviter que les visiteurs ne dérangent les femelles nicheuses. Elles sont si sensibles à ce stade de la reproduction qu'elles peuvent même renoncer à pondre leurs œufs.

Avec la présence de personnel spécialisé, les visiteurs sont prévenus de ne pas déranger les animaux et les sites de nidification. Les voyageurs sont émerveillés par ce qu'ils ont observé. Grâce aux tortues la conscience environnementale augmente. Les gens sont prêts à contribuer pour leur préservation.

La sortie des nouveau-nés est une autre activité qui suscite un grand intérêt de la part des visiteurs, notamment des enfants. Elle est réalisée avec des spécimens âgés de moins d'une semaine, en l'absence ou avec très peu de soleil et jamais après la ligne de reflux de la marée. « La participation des visiteurs est totale. Lorsqu’ils voient l'équipe de secours retirer le nid, ils sont immédiatement intéressés », explique Gonzalo.

Tortuga Boba

Le spécialiste estime que le Rescue Center est un lieu qui peut contribuer à sensibiliser à la conservation de l'espèce et travaille dur pour atteindre cet objectif.

Je plaide sans relâche pour l'éducation à l'environnement et à la conservation. J’aimerais pouvoir mettre cet endroit plus en valeur. Cette zone pourrait être un sanctuaire de tortues, en collaboration avec le tourisme !

traducteur:

Editorial Cubania

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi