Facebook Instagram Twitter

Le sanctuaire animalier Río Máximo

Le site préféré du flamant rose caribéen

Auteur:
Indira Rosell Brown
Date de publication / actualisation:
11 décembre 2023

Le refuge de faune Río Máximo est situé au nord de la province cubaine de Camagüey. Il s'agit d'un sanctuaire animalier entouré d'une riche flore. Il est surtout connu car c'est en son sein qu'a lieu la plus grande nidification de flamants roses des Caraïbes.

Flamenco

Río Máximo fait partie de l'archipel Sabana-Camagüey et constitue une zone protégée. Le refuge se distingue par une flore riche de 259 espèces, visible dans ses forêts et dans une mangrove bien préservée. Il abrite aussi de belles espèces de flamants roses des Caraïbes, mais est également une diversité d'oiseaux et la plus grande population de crocodiles américains de la côte nord de Cuba.

Flamencos

Année après année, des milliers de flamants roses des Caraïbes inondent le sanctuaire animalier Río Máximo. Ils viennent des Bahamas et de Floride pour nicher dans cette zone : sa nature boueuse, ses eaux douces et ses fonds marins bas sont des conditions idéales pour la reproduction de cette espèce.

Le lieu préféré du flamenco caribéen

Le refuge de Río Máximo est l'habitat de divers oiseaux aquatiques et forestiers. Río Máximo est situé sur la côte nord de la province cubaine de Camagüey. Il est opérationnel depuis les années 1980 et fait partie du système cubain d’aires protégées.

Phoenicopterus Ruber (Flamenco del Caribe)

Ce site constitue également un couloir migratoire où arrivent de nombreuses espèces d'oiseaux en provenance d'Amérique du Nord. Selon des études récentes, 218 espèces d'oiseaux ont été recensées dans le refuge, dont 14 sont endémiques et 17 sont en danger d'extinction. Siguapas, tocororos, pic vert, bijiritas, yaguasas, grives, pitirres, carta cubas ne sont que quelques exemples des oiseaux qui font partie du paysage de cette zone protégée.

Le refuge abrite également une population de lamantins, un mammifère aquatique en voie d'extinction, et abrite également la plus grande population de crocodiles américains de la côte nord de Cuba. Mais le flamenco caribéen est sans aucun doute la plus grande attraction de la région. Selon les rapports du Centre national des aires protégées de Cuba, 20 % des Phoenicopterus ruber des Caraïbes, l'espèce de flamant rose qui fréquente le lieu chaque année pour réaliser sa nidation, nichent dans ce site, construisant parfois plus de 60 000 nids.

Également connu sous le nom de flamant des Caraïbes, c'est un oiseau qui vit dans les régions tropicales d'Amérique. La couleur de son plumage va du rose clair au rouge, selon son régime alimentaire, il s'agit du deuxième plus grand flamant rose du monde. Ces oiseaux aquatiques construisent leurs nids avec des morceaux de bois, de boue et de pierre, très abondants dans le refuge Río Máximo. Le nid est souvent construit avec la participation des deux sexes et les parents incubent les œufs à tour de rôle. La durée d'incubation du flamant des Caraïbes varie entre 27 et 31 jours.

Cría de flamenco

L'une des principales fonctions de la zone protégée de Río Máximo est de sauver les bébés flamants roses de certains problèmes de santé qui mettraient leur vie en danger. Les travailleurs du site sont chargés de leur fournir la nourriture et les soins vétérinaires nécessaires à leur survie. Ces flamants roses sauvés sont élevés en captivité sont ensuite vendus aux zoos. Les actions du refuge contribuent à l'augmentation du nombre de flamant, et réduisent l'impact de la chasse aux flamants roses.

Un domaine d'importance internationale

Le refuge Río Máximo a été reconnu comme site Ramsar. Il a obtenu cette considération car c'est une zone humide d'importance internationale considérée comme lieu abritant une grande diversité biologique.

Humedales

La Convention de Ramsar, une ville iranienne, est une convention relative aux zones humides d'importance internationale, notamment celles qui constituent des habitats pour les oiseaux sauvages de zone aquatique, tels que les canards, cygnes, etc. Son objectif principal est la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides à travers des actions locales, régionales et nationales. Cette convention promeut également la coopération internationale pour parvenir au développement durable.

Outre le refuge Río Máximo, Cuba compte 5 autres sites Ramsar : les zones humides du nord de Ciego de Ávila, Biramas, Delta del Cauto, Buena Vista, La Ciénaga de Lanier et le sud de La Isla de la Juventud, et la Ciénaga de Zapata, la plus grande zone humide des îles des Caraïbes.

Río Máximo est également un site d'importance internationale pour la conservation des oiseaux : il fait partie du programme international d'identification et de documentation des sites critiques pour les oiseaux du monde.

TV Camagüey

Río Máximo

En 2007, le ministère de la Science, de la Technologie et de l'Environnement de la République de Cuba a décerné au refuge faunique Río Máximo le Prix national de l'environnement, un prix qui récompense le travail pertinent des institutions et des personnes dans le souci de l'environnement et de la protection de la nature.

traducteur:

Elodie Vandenbossche

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi