Facebook Instagram Twitter

El Zapateo : les claquettes cubaines

La danse traditionnelle cubaine qui semblait destinée à mourir

Auteur:
Indira Rosell Brown
Date de publication / actualisation:
21 octobre 2023

C'était originellement dans les champs de la campagne cubaine que le zapateo se dansait. Si elle n’anime plus les fêtes paysannes, elle fait maintenant partie des troupes de danses qui l’ont reconnue comme partie intégrante du folklore cubain.

El Zapateo Cubano

Coloré, joyeux, galant sont les mots qui viennent à l’esprit lorsque l'on assiste à un spectacle de zapateo cubain (claquettes cubaines). Une atmosphère vibrante s’empare du public qui, depuis ses sièges, accompagne les danseurs d'applaudissements et de sifflements. Le public semble enthousiaste à l’idée de faire partie du spectacle.

El Zapateo Cubano

Le zapateo cubain avait il y a plusieurs décennies, abandonné les fêtes paysannes et était dansé dans très peu d’endroits de Cuba. Il a maintenant intégré les compagnies de danses professionnelles et amateurs qui ne veulent pas la voir disparaître. Cette danse fait partie des traditions paysannes cubaine.

Héritage andalou ou canarien ?

Les chercheurs ne sont pas d’accord sur ce point. Ce qui a été constaté, c’est que le zapateo cubain, tout comme les danses comme la cueca chilienne, le jarabe mexicain et le joropo vénézuélien, proviennent de danses espagnoles. Elles-mêmes ont été influencées par des danses celtiques.

El Zapateo Cubano

Selon les experts, cette danse est devenue très populaire dans les campagnes cubaines depuis le début de la colonisation espagnole. Elle se popularise au XIXe siècle jusqu’à la deuxième décennie des années 1920. À Cuba, elle s’est enrichie d’éléments artistiques qui la rendent typique de cette nation. Outre le punto guajiro, le zapateo cubain fait partie des traditions cubaines grandement infuencées par la culture espagnole.

Comment danser le zapateo cubain ?

Le pas de base du zapateo cubain est un mouvement des pieds alternant entre la pointe et le talon au rythme de la musique. Il se danse en couple, mais sans se tenir la main. La femme effectue sa danse en posture verticale en prenant sa jupe pour effectuer divers mouvements. L’homme se penche légèrement vers elle tout en la regardant tandis que ses mains restent croisées sur son dos au-dessus des hanches.

El Zapateo Cubano

L’homme assiste à la danse avec un pantalon et un foulard qu’il place sur une guayabera à manches longues, chemise typique de Cuba. Il porte aussi souvent un chapeau en guano, comme les paysans cubains. La femme s’habille en chemisier et jupe très larges avec des volants. Ces volants, bien maîtrisés, deviennent parfois les protagonistes de la chorégraphie. Les femmes portent également des fleurs colorées dans leurs cheveux.

Durant la danse, les danseurs jouent à se conquérir en sifflant et en tapotant. L’homme, à la fin de la chorégraphie, place son chapeau de guano sur la tête de sa compagne.

Cette danse traditionnelle cubaine peut varier selon la région de Cuba où elle a été cultivée. Dans la zone centrale de l’île, nous pouvons trouver trois styles : celui de la Floride, Najasa et celui de la municipalité Camagüey.

El Zapateo Cubano

La maribula, le guayo, les claves, le luth, la guitare et le tres - instrument de musique traditionnel de Cuba - sont généralement utilisés pour créer la sonorité qui accompagne le zapateo cubain.

Une danse de scène

Bien que le zapateo soit l'authentique expression des traditions cubaines, très peu de gens le dansent encore sur l’île. Il a été remplacé par d’autres danses comme le casino et le reggaeton. Cette perte de popularité a conduit le zapateo dans les académies de danse et plusieurs compagnies de danse professionnelles et amateurs l’ont intégré dans leurs spectacles.

El Zapateo Cubano

Des compagnies comme Camagua et le Ballet Folklorique de Camagüey ont inclus dans leur répertoire les danses cubaines d’origine paysanne parmi lesquelles se trouve le zapateo cubain. Ces ensembles artistiques font des représentations de danse traditionnelle avec des chorégraphies voyantes. Elles se distinguent en recréant l’ambiance des campagnes cubaines.

Maraguan Zapateo Cubano

Zapateo Cubano

Les spectacles de ces compagnies ont dépassé les frontières cubaines pour donner des représentations sur les scènes européennes et latino-américaines. Ainsi s’est perpétuée une danse qui semblait destinée à mourir.

traducteur:

Elodie Vandenbossche

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi