Facebook Instagram Twitter

Comment les Cubains fêtent-ils Noël ?

Les Charangas de Bejucal, une célébration empreinte de colonialisme

Auteur:
Cubanía
-
Osiris, Riol González
Date de publication / actualisation:
25 décembre 2023

Souvent méconnus mais pourtant aussi magnifiques que les parrandas de Remedios et les carnavals de la Havane ou de Santiago, les Charangas de Bejucal sont l'une des fêtes populaires les plus importantes à Cuba.

Charangas de Bejucal

La ville de San Felipe y Santiago de Bejucal est une petite municipalité chargée d´histoire. Fondée en 1714 par le capitaine espagnol Juan Nuñez de Castilla, ce qui permit son développement et sa stabilité économique fut la culture du tabac et de la canne à sucre. C´est pour cela que la ville a accueilli la mise en place du premier train du pays.

Charangas de Bejucal

Néanmoins, ses célèbres fêtes du 24 décembre connues comme Charangas de Bejucal sont le trait le plus représentatif de cette ville. Elles ont émergées dans la première moitié du XIXe siècle à l'ombre des célébrations catholiques de Noël.

Aux origines des Charangas de Bejucal

Les fêtes sont composées par deux bandos (groupes) qui représentaient les deux cultures de l’île : les conquérants espagnols et les esclaves africains. Bien que cette rivalité culturelle et raciale ait disparu avec le temps, tout le spectacle, est caractérisé par une compétition entre ces deux bandos qui essayent d’impressionner les spectateurs.

Charangas de Bejucal

Los Malayos était le groupe formé par les Espagnols, ou les créoles blancs, avec des traditions plus européennes. Ils choisirent la couleur rouge, le groupe est connu aujourd´hui sous le nom de La Espina de Oro, son symbol est le coq.

L´autre bando, La Musicanga, était formé par des noirs et des mulâtres avec ses musiques et danses qui débordaient de joie. Sa couleur est le bleue, ils sont connus aujourd’hui comme Ceiba de Plata, ils ont comme symbole le scorpion.

Nombramiento de las Charangas de Bejucal como Patrimonio cultural de la nación.

Au début de l'année 1902, des chars construits en bois apparurent, accompagnés de tambours et du rythme de conga. Chaque célébration représente une longue période de créativité collective, ainsi qu’un moment important pour la transmission des connaissances et des valeurs de l’identité culturelle. Voilà pourquoi, ces fêtes typiques font déjà partie de la liste du patrimoine culturel de la nation.

Une tradition célébrant la culture cubaine

Avec le duel de chars dans les Charangas de Bejucal, une sorte de mélange du plus beau spectacle de carnaval, plein de couleurs et de feux d'artifice, de danse et de magie cubain, prend forme. La place centrale de la ville accueille le long défilé entre les chars de carnaval, la musique des congas et comparsas, situés aux extrémités opposées de la place.

Charangas de Bejucal

L'attraction principale du festival est d'aller voir la Sorpresa (la Surprise) qui révèle les chars de chaque côté. Le public assiste à l'incroyable transformation d'une simple « boîte » roulante en des plates-formes inattendues, tel un bâtiment lumineux de près de 20 mètres, ainsi que de belles et délicates décorations florales, des peintures murales et des danseurs.

Au fil du temps, les locaux ont commencé à incorporer des personnages joyeusement colorés et ironiques, tels que la macorina, la mojiganga, la kulona, le yerbero et la bollera, entre autres... Un divertissement authentique de ces fêtes, ils invitent les participants à s´unir aux chants et danses.

Charangas de Bejucal

Les Charangas sont une fête ou le talent de création du peuple cubain se réaffirme ainsi que son amour pour la musique et la danse. C'est l'occasion de vivre l'identité des Caraïbes dans toute sa splendeur et sa pure énergie.


Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi