Facebook Instagram Twitter

Cayo Levisa : un site d'écotourisme préservé

La charmante contrée lointaine

Auteur:
Indira Rosell Brown
Date de publication / actualisation:
19 février 2024

Cayo Levisa est l'endroit idéal pour ceux qui veulent s’éloigner de l'agitation du monde moderne. Son isolement, la beauté de sa plage et de ses récifs de coraux enchantent les amoureux d'écotourisme.

Cayo Levisa

« Un paradis sur terre », « une île de sable blanc », « un endroit pour ceux qui recherchent la tranquillité » sont quelques exemples des phrases les plus répétées par les voyageurs qui se souviennent de leur expérience à Cayo Levisa. Et ce n’est pas surprenant : cet îlot éloigné est l’un des préférés de l’archipel cubain pour sa nature presque vierge et la tranquillité qu’il procure. Ces caractéristiques font de Cayo Levisa un endroit extrêmement attrayant pour ceux qui aspirent à plus de paix.

Le charme naturel de Cayo Levisa

Pour accéder à Cayo Levisa, il est nécessaire d’embarquer à bord d’un ferry qui part de Palma Rubia, une localité située dans la municipalité de La Palma à Pinar del Rio. Sur le lieu d’embarquement, il y a un parking sécurisé où les passagers peuvent déposer leur voiture. Le trajet dure environ 30 minutes.

Cayo Levisa

L’île est située au nord de la province occidentale de Pinar del Rio, à 2 km de la terre ferme et occupe une superficie de 2,5 km². Le plus grand charme de cette région est sa plage presque vierge : elle s'étend sur 2500 mètres. La plage de cet îlot se trouve dans sa partie nord et se distingue par son sable fin, gardé par une forêt de pins. La partie sud de l’île est couverte de mangroves, des terres couvertes d’eau par les grandes marées où poussent les forêts.

Cayo Levisa

À environ 2000 mètres du littoral, Cayo Levisa abrite l’un des plus grands récifs coralliens du monde également très bien préservé. Il présente environ 500 espèces de poissons comme le barbier commun, le mérou, le vivaneau créole, la dorade grise et le poisson-perroquet. Il y a aussi beaucoup de crustacés comme la langouste. Une grande population d’étoiles de mer, une variété d’éponges, le corail cerveau de Neptune et la Gorgone ventrale – un éventail de mer – se trouvent également dans la mer de Cayo Levisa.

Ce qui est vraiment surprenant dans la région, c’est la présence sur sa plage de trigonias, une espèce de mollusques qui aurait disparu et qui date de l’ère Mésozoïque, entre 245 et 66 millions d’années. La région est également un endroit parfait pour l’observation des oiseaux : c’est l’habitat des pélicans et autres grands oiseaux.

Un endroit idéal pour les sports nautiques

Les amateurs de plongée trouveront à Cayo Levisa un centre conforme aux normes internationales pour la pratique de ce sport. Ses employés ont l’expérience et la formation appropriées pour aider les voyageurs qui souhaitent exercer l’activité.

Buceo en Cayo Levisa

Sur la petite île il y a 23 points d’immersion explorés qui comprennent des grottes, des vallées d'éponges de mer et des arcs. La faune marine variée de Cayo Levisa peut également être appréciée en pratiquant la plongée avec tuba dans ses eaux cristallines. Des itinéraires de kayak et de VTT peuvent également être organisés dans la région.

Hébergement en bord de mer

Les voyageurs qui choisissent de séjourner sur place peuvent séjourner dans le seul hôtel de l’îlot composé de bungalows spacieux, indépendants et simples, construits en paires et individuels, et placés stratégiquement pour que les clients puissent observer la mer.

Bungalows en Cayo Levisa

Bien que le cayo soit visité principalement par des randonneurs, il est recommandé de réserver l’hébergement plusieurs jours à l’avance, surtout en haute saison. L’Hôtel Cayo Levisa dispose de peu de places d’hébergement, car l’intention est de préserver la beauté et la tranquillité de l’endroit, très appréciées par les passionnés de tourisme de nature.

traducteur:

Elodie Vandenbossche

Cubanía

Cubanía s’efforce de retranscrire, que ce soit par l’image, le son, ou l’écrit, la vie quotidienne de La Havane et de Cuba à un public hétéroclite, curieux, intéressé, souvent non résidents. Toujours en dehors des grands débats politiques, économiques ou des thèmes couramment traités par les médias officiels, Cubanía souhaite au contraire faire témoigner les Cubains de tous les jours, la société dans son organisation actuelle, à travers des lieux, des traditions, des expressions culturelles parfois méconnues.

tous les articles

Vous aimerez aussi